Handicap

Et les besoins ?

C’est une question qui revient très régulièrement : avec son handicap, comment Swan fait-elle ses besoins ?

Alors oui, je vous annonce que l’article ne sera pas très glamour 😅 mais c’est la réalité du handicap au quotidien.

Première chose, je précise que Swan a été paralysée peu avant ses 4 ans, jusque là, elle avait toujours été parfaitement propre et autonome pour faire ses besoins.

Aussi, avant de rentrer dans les détails, voilà une explication (simple, avec mes mots) sur pourquoi les hernies discales ont eu un impact sur l’élimination des besoins de Swan :

Le cerveau et la vessie s’envoient des messages via le système nerveux pour signaler le besoin de faire pipi, le fait de se retenir ou au contraire d’autoriser la miction (action d’uriner). Dans le cas de l’hernie discale de Swan, le système nerveux a été tellement endommagé que le cerveau et la vessie ne communiquent plus du tout : entrainant la disparition des mictions et de la sensation du besoin d’uriner.

Aussi, concernant les selles, la paralysie a rendue Swan incontinente, c’est à dire qu’elle n’a plus aucun contrôle : elle n’est plus capable de se retenir donc les matières fécales sortent de manière involontaire. Au quotidien, nous devons donc ramasser les paquets 🎁 et surtout lui nettoyer les fesses car elle ne le fait plus seule étant donné qu’elle ne sent plus cette partie de son corps. Très très régulièrement aussi, au moins une fois par semaine, nous lavons les housses de ses lits/coussins qui sont souvent tâchées à cause d’accidents.


Passons maintenant à la vessie ! Depuis sa paralysie, Swan a donc des troubles urinaires d’origine neurologique faisant suite à ses hernies discales; c’est ce que l’on appelle une « vessie neurologique ». Les principaux symptômes sont une disparition des mictions et de la sensation du besoin d’uriner. Swan est donc complètement dépendante de nous pour faire pipi : le plus difficile étant qu’elle n’est plus en capacité de nous prévenir si elle a envie car elle ne ressent plus cette envie. Les principaux risques de la rétention urinaire sont : les infections urinaires et dans le pire des cas, l’insuffisance rénale qui peut être fatale.

Alors, comment fait-elle pour uriner ?

Vidange dans le lavabo.

Pour lui permettre d’expulser ses urines nous devons donc lui vidanger la vessie plusieurs fois par jours, environ 3 à 4 fois. Cela consiste à lui appuyer sur l’abdomen dans le but de presser la vessie et forcer le pipi à sortir. C’est une manipulation souvent impressionnante à voir car il faut appuyer assez fort et profondément dans l’abdomen; mais rassurez-vous ça ne fait pas mal à Swan. Nous avons appris à faire cette manipulation durant plusieurs semaines en allant chez notre vétérinaire chaque jour pour être certains que la vessie soit parfaitement vidée. Evidemment, ça n’a pas été facile à apprendre : le chirurgien vétérinaire nous a appris une technique, puis notre vétérinaire habituelle nous a enseigné une autre technique, et au final, David et moi avons chacun « notre » technique qui est différente de celles que l’on nous a apprise : l’essentiel étant que, peu importe la façon de faire, les urines soient évacuées. Au tout départ, il nous fallait 15/20 minutes pour vidanger la vessie à chaque fois, c’était assez laborieux. Aujourd’hui, à force de pratique, en à peine 2 minutes l’affaire est faite.

Assez vite, nous avons eu peur de cette contrainte. Comme si tout notre quotidien allait devoir être rythmé par les vidanges très régulières. Notre vétérinaire nous a très vite rassuré là ce propos. En effet, la capacité de la vessie n’est pas altérée malgré le handicap; c’est à dire qu’avant la paralysie, Swan était capable de se retenir pendant environ 12h et donc qu’elle en est toujours capable. Car au départ, on avait tendance à la vidanger 6/8 fois par jour – et souvent pour rien, car il n’y avait pas d’urines – et ça n’était pas nécessaire de le faire autant. Ainsi nous avons donc gardé le même rythme de «sortie » qu’avant le handicap. C’est à dire que quand à l’époque on sortait Swan pour qu’elle aille faire pipi dehors, aujourd’hui nous la vidangeons. Tout dépend de nos horaires de travail mais en général nous lui faisons faire pipi le matin, en début d’après-midi, en début de soirée, et une dernière fois le soir avant le couché. Bien sûr rien de tout ceci n’est figé, on s’adapte sans cesse, par exemple, si on fait une balade en été et que Swan boit beaucoup d’eau, nous savons qu’il faudra être vigilant à la vidanger quelques heures plus tard. 

Autre élément important, après chaque besoin nous lui faisons sa toilette intime avec un coton pad et une mousse sans rinçage. Nous utilisons le même produit depuis le tout début, nous en sommes très satisfaits : Swan le tolère parfaitement, n’a jamais eu d’irritations, et surtout jamais d’infection urinaire.

Douxo Care Mousse – Disponible chez votre vétérinaire ou sur La Compagnie Des Animaux

Où est-ce que nous lui vidangeons la vessie ? Alors là on aborde l’aspect pratique : PARTOUT ! Dehors, évidemment. Mais aussi, dans un lavabo, dans la douche et même dans des toilettes ! A ce niveau là, on a pas vraiment de préférence, on fait au plus pratique sur le moment. Bien sûr, si on la vidange dans un lavabo ou la douche, on rince derrière, on pshit un peu de vinaigre d’alcool et ainsi tout reste propre et désinfecté 🙂


Et les vacances ? En effet, ça fait parti des premières questions que l’on s’est posés : si doit partir en week-end, en vacances, sans Swan, comment fait-on ? Je ne vous cache pas qu’on a mis près d’un an pour laisser Swan suite à sa paralysie. Etant des globes-trotters nous avions pour habitude lors de nos voyages de laisser Swan à mes parents. La solution a donc simplement été d’apprendre à mes parents à vidanger la vessie de Swan. Nous avons commencé l’apprentissage par une visite chez notre vétérinaire, puis par des essais chez nous ou chez eux, et enfin, en laissant Swan une demi-journée, puis une journée complète afin qu’ils la gère. Ainsi, mes parents ont parfaitement acquis la technique pour vidanger Swan et nous pouvons nous absenter l’esprit tranquille car nous savons Swan entre de bonnes mains.

Voilà donc comment nous gérons les besoins de Swan 🙂 N’hésitez pas si vous avez des questions par rapport à ça. D’ailleurs, connaissiez-vous ce syndrome de la vessie neurologique ? Et le fait de devoir vidanger une vessie ? Pour notre part, tout ceci nous était totalement inconnu. Alors je suis curieuse d’avoir votre réponse 🙂

Petit tour au WC d’un hotel ☺️

PLUS DE PHOTOS, VIDEOS ET ANECDOTES DANS LES POSTS INSTAGRAM SUIVANTS :

1547916659739

3 réflexions au sujet de “Et les besoins ?”

  1. Coucou !
    Je note la fameuse mousse pour Milka, je vais la commander !
    Pour le moment elle réussit à faire la totalité de ses besoins seule. On verra comment ça avance dans le temps, pour le moment son opération est trop récente pour savoir où on va.
    J’avoue que c’est ce qui me fait le plus peur au final : l’incontinence. Comme je ne rentre pas de la journée, je ne veux pas qu’elle reste dans ses besoins tout le temps, vu qu’on la laisse en cage pour l’instant.
    On verra bien comment on s’organise et ce que nous dit la vétérinaire.
    Bisous et caresses à Swan !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.